La préparation des premiers tests de vérification sur le réacteur à fusion froide, Athanor, accomplit des pas de géants. Pour des raisons de confidentialité, nous ne reportons ici que certaines parties, publiées sur le blog 22passi, du courriel de l’Ing. Abundo, coordinateur du groupe de profs et d’étudiants de l’Institut d’Enseignement Supérieur, IIS Pirelli de Rome, qui a mis au point l’Athanor.

***
de: Igo Abundo
à: [omissis]
pour connaissance: Daniele Passerini (22passi), Mario Massa
date: 09 mai 2012 23h46
objet: Fw: Re: Offre test et expérimentation cellule Athanor

Très cher [omissis],
excellente nouvelle! Nous vous prions de remercier en notre nom (nous le ferons par la suite personnellement) le Président de la [XXX]*, *industrie de haut niveau technologique, dans la zone de Rome, qui a donné la disponibilité d’un de ses laboratoires pour les tests.

En outre, puisque ce moment est « chaud », moment où de très nombreux faits se succèdent et se superposent, bien qu’il faille avoir beaucoup de calme, pour gérer au mieux les opportunités qui émergent, avec les temps qui les caractérisent, cette opportunité doit être immédiatement poursuivie.

Voyons un peu:

1 – le groupe « Istituto Pirelli » est déjà en train de définir des accords (l’on comprend que la transparence indispensable ne peut ralentir l’expérimentation) pour un siège d’expérimentation autonome où la recherche pourra être menée à bien de façon continue (sans se limiter uniquement aux tests de vérification), effectuant en premier lieu les reproductions des essais les plus intéressants de la campagne « Pirelli », avec le vieux réacteur mais en utilisant le protocole redondant partagé qui a découlé de la confrontation avec les nombreux experts sur le blog 22passi et des experts extérieurs; et ensuite effectuer les mêmes essais avec le nouveau réacteur (meilleur en raison de la détermination de la puissance en output), toujours avec le protocole partagé.
De là, poursuivre avec une nouvelle campagne, projetée expressément pour mettre davantage en lumière les phénomènes impliqués, afin d’améliorer les rendements; le tout, avec des informations opportunes et rapides sur le réseau;

2 – en même temps, on a déjà accepté (et on a déjà remercié l’Ing. Domenico Cirillo à juste titre publiquement, sur 22passi) l’invitation à Caserte, où seront effectués certains contrôles avec Cirillo dont l’expérience ne doit plus être démontrée;

3 – [...];

4 – le calendrier que le groupe « Istituto Pirelli », dorénavant appelé « groupe ATHANOR », s’est donné, prévoit:
- reproduction autonome des vieux essais (vieux réacteur) avec le nouveau protocole partagé, et avec le nouveau réacteur, toujours avec le protocole partagé;
- mise en réseau des résultats, avec le détail complet des conditions opérationnelles des résultats, corroborées des commentaires nécessaires;
- support matériel pour ceux qui voudraient construire un clone du vieux réacteur, aussi bien pour reproduire indépendamment les essais de vérification que pour poursuivre individuellement l’expérimentation; dans ces cas les expérimentateurs indépendants pourraient compter sur l’appui du groupe Athanor pour l’identification d’éventuels malentendus qui se vérifieraient durant la reproduction;

Au vu de ce qui a été exposé ci-dessus, il est clair que les nécessités de transparence doivent trouver une limite compréhensible dictée par la volonté de n’introduire aucune difficulté lors de l’expérimentation; en syntonie avec le principe exprimé, aucune vérification avec des personnes extérieures ne sera prévue au sein du laboratoire du groupe Athanor; elles seront amplement remplacées par des vérifications libres (avec des protocoles partagés) de la part des expérimentateurs qui voudront les effectuer, en se basant sur les dessins OPEN-SOURCE qui seront rendus publics, accompagnés des procédures opérationnelles correspondantes; ils pourront toujours compter sur le maximum de collaboration de la part du groupe Athanor, tant pour l’éventuelle formation, l’aide lors de la réalisation matérielle des appareils, que pour la compréhension des procédures: cette collaboration pourra avoir lieu via web ou, à l’occurrence, avec des rencontres personnelles.

La circulation de ces données ajoutera certainement un élan à l’expérimentation en général, et la fera sortir de sa phase embryonnaire du genre « une seule personne agit et 100 personnes contrôlent », en la transformant en « 101 personnes s’échangent des résultats et des propositions d’amélioration« .

Il se peut qu’un peu de temps soit nécessaire pour partager pleinement l’approche exprimée mais nous croyons fermement que ce soit la meilleure façon de conjuguer, de façon équilibrée, transparence et fonctionnement; et nous ne craignons pas non plus que l’on puisse y voir des côtés obscurs: ils disparaîtront avec le premier bon vent, qui soufflera grâce aux reproductions.

Les résultats nous donneront raison ou tort.

P.S. Nous prions Daniele Passerini de bien vouloir publier ce plan sur 22passi, et lui recommandons d’omettre la référence à [omissis] et à la [XXX], tel que requis  par le Président pour des raisons de confidentialité; donc omettant également tout le point 3.

Je renouvèle mes remerciements à tous ceux qui comme nous sont en train de se vouer corps et âme.

Ugo Abundo – groupe Athanor