La plupart des discussions qui entourent l’avènement de l’E-Cat tourne autour de la question de son contrôle et de sa sécurité, question d’une importance capitale surtout aprés la catastrophe survenue au Japon. Andrea Rossi n’a cesse d’affirmer, depuis le début ses travaux, qu’à cet effet, il a délibérément abaissé le niveau de production de son invention afin de rester dans des zones d’exploitation plus fiables et plus sûres quant au niveau de la sécurité. En répondant à une question des plus intéressantes postées sur son blog, il apparaît qu’il pourrait remplacer d’une manière avantageuse les entrailles et le cœur d’une usine de fission.

 Voici la question posée:

2 septembre 2011 à 11h33

Cher Mr Andrea Rossi,

Se peut-il que dans le futur votre Ni-H réaction soit à même de remplacer les tiges en uranium présentes dans les centrales nucléaires et potentiellement dangereuses? Cela aurait pour effet d’économiser beaucoup d’argent s’il avérait possible d’utiliser ce qui a déjà été bâti. Est-ce que l’effet de votre réaction sera assez puissante pour assurer ce remplacement?

 

Réponse d’Andrea Rossi, le 2 septembre 2011 à 15h14

Cher Monsieur,

Je pense que nous serons prêts pour ce genre d’intégration dés maintenant.

Chaleureusement.

A.R