Commentaires sur : E-cat atteint les 1000° Celcius http://fusion-froide.com/1413 énergie avec la Fusion Froide ! Thu, 30 May 2013 05:44:39 +0000 hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.3.2 Par : phil goulet http://fusion-froide.com/1413#comment-1716 phil goulet Sat, 04 Aug 2012 04:05:09 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1716 Un system de turbine à vapeur est un system fermer qui réutilise toujours la même eau démineralisé au départ. La condensation de cette vapeur risque de causer probleme. à l'échelle domestique. Un system de turbine à vapeur est un system fermer qui réutilise toujours la même eau démineralisé au départ. La condensation de cette vapeur risque de causer probleme. à l’échelle domestique.

]]>
Par : Manu-H²O http://fusion-froide.com/1413#comment-1692 Manu-H²O Thu, 02 Aug 2012 01:46:12 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1692 Bonjour Effectivement le concept de Stirling pour les grandes puissances transformerait le paysage en planète Chadoks. Outre son prix excessif de fabrication, je ne connais qu’une entreprise dans le Doubs qu’il l’utilise pour reconvertir de l’énergie calorifique perdu reconditionner dans de l’usinage de fonderie en énergie motrice réinjecté dans la chaîne de production ; mais c’est eux qui ont fait l’usinage du Stirling. Dans certains lycées les Profs font usiner des petits Stirling pour les TP de génie mécanique… Effectivement ce n’est pas un truc qui a pris, car puissance limitée au vu de l’encombrement et du coût de fabrication, de plus il faut prévoir un démarreur avec lanceur… Quand il s’agit de récupérer de la puissance calorifique perdue parce que les contraintes d’usinage ne permettent pas de possibilité en renforçant l’isolation ou de récupérer la chaleur latente pour le chauffage des bureaux (par exemple). Dans ces cas, je pense qu’il est préférable de sortir la bonne vielle marmite à vapeur qui se régule très bien avec des soupapes mécaniques et permet de faire tourner des turbines à vitesse constante. Vous me direz probablement qu’il faut un apport d’eau puisqu’il y a échappement de vapeur ; Et alors ça ne pose aucun problème, puisque la encore on pourra récupérer la chaleur d’échappement en l’associant au système d’échangeur sur le circuit secondaire de l’E-cat, ou l’on peut très bien imaginer que les vapeurs d’échappement viennent sur un ballon de préchauffe pour le réseau ECS ou pour le réseau radiateur. La seule contrainte c’est que ce système possèdera une régulation un peu plus élaboré et ce dispositif devra être branché à une arrivée d’eau régulé et une évacuation à l’égout pour les condensats de vapeur refroidie. C’est la chaudière du futur génératrice d’électricité et qui associé à une batterie lithium pourra s’arrêter automatiquement l’été pendant la nuit et se remettre en fonction avec anticipation au premier appel d’intensité… Le seul inconvénient, c’est que ce type d’installation demandera un local spécifique et sera possible qu’en unité collective pour les appartements. Pour ma part il n’y a pas de souci, si la réaction LENR peut maintenir à 500°C un échangeur nous aurons assez rapidement le produit que je vous ai décrit ci-dessus. Bien cordialement. Bonjour
Effectivement le concept de Stirling pour les grandes puissances transformerait le paysage en planète Chadoks. Outre son prix excessif de fabrication, je ne connais qu’une entreprise dans le Doubs qu’il l’utilise pour reconvertir de l’énergie calorifique perdu reconditionner dans de l’usinage de fonderie en énergie motrice réinjecté dans la chaîne de production ; mais c’est eux qui ont fait l’usinage du Stirling. Dans certains lycées les Profs font usiner des petits Stirling pour les TP de génie mécanique…
Effectivement ce n’est pas un truc qui a pris, car puissance limitée au vu de l’encombrement et du coût de fabrication, de plus il faut prévoir un démarreur avec lanceur… Quand il s’agit de récupérer de la puissance calorifique perdue parce que les contraintes d’usinage ne permettent pas de possibilité en renforçant l’isolation ou de récupérer la chaleur latente pour le chauffage des bureaux (par exemple). Dans ces cas, je pense qu’il est préférable de sortir la bonne vielle marmite à vapeur qui se régule très bien avec des soupapes mécaniques et permet de faire tourner des turbines à vitesse constante. Vous me direz probablement qu’il faut un apport d’eau puisqu’il y a échappement de vapeur ; Et alors ça ne pose aucun problème, puisque la encore on pourra récupérer la chaleur d’échappement en l’associant au système d’échangeur sur le circuit secondaire de l’E-cat, ou l’on peut très bien imaginer que les vapeurs d’échappement viennent sur un ballon de préchauffe pour le réseau ECS ou pour le réseau radiateur. La seule contrainte c’est que ce système possèdera une régulation un peu plus élaboré et ce dispositif devra être branché à une arrivée d’eau régulé et une évacuation à l’égout pour les condensats de vapeur refroidie. C’est la chaudière du futur génératrice d’électricité et qui associé à une batterie lithium pourra s’arrêter automatiquement l’été pendant la nuit et se remettre en fonction avec anticipation au premier appel d’intensité… Le seul inconvénient, c’est que ce type d’installation demandera un local spécifique et sera possible qu’en unité collective pour les appartements.
Pour ma part il n’y a pas de souci, si la réaction LENR peut maintenir à 500°C un échangeur nous aurons assez rapidement le produit que je vous ai décrit ci-dessus.
Bien cordialement.

]]>
Par : Alain http://fusion-froide.com/1413#comment-1671 Alain Wed, 01 Aug 2012 05:35:43 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1671 Le stirling est a un mauvais rendement comparés aux turbines, mais c'est moins grave pour le petits moteurs. J'avais vu le rapport d'un gars du domaine qui n'était pas tendre avec le Stirling. pour les puissance autour de qq kW, il est acceptable. Le stirling est a un mauvais rendement comparés aux turbines, mais c’est moins grave pour le petits moteurs.
J’avais vu le rapport d’un gars du domaine qui n’était pas tendre avec le Stirling. pour les puissance autour de qq kW, il est acceptable.

]]>
Par : Démosthène http://fusion-froide.com/1413#comment-1667 Démosthène Tue, 31 Jul 2012 16:03:04 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1667 Bonjour, Je pense également qu'il y a une bonne voie vers les stirling, un moteur basé sur le cycle de carnot c'est le plus simple. Il suffit de prolonger un des axes de piston par un aimant qui fait alors des aller retour dans une bobine (a priori), les pertes de conversion seraient alors assez faible. Dans les démonstrations de JL Naudin sur son blog, il couple déjà une expérience de LENR en labo a un striling, purement mécanique celui-là. C'est sur son site. Bonne fin de journée, merci, comme toujours, pour ces infos :) Bonjour,

Je pense également qu’il y a une bonne voie vers les stirling, un moteur basé sur le cycle de carnot c’est le plus simple. Il suffit de prolonger un des axes de piston par un aimant qui fait alors des aller retour dans une bobine (a priori), les pertes de conversion seraient alors assez faible.
Dans les démonstrations de JL Naudin sur son blog, il couple déjà une expérience de LENR en labo a un striling, purement mécanique celui-là. C’est sur son site.

Bonne fin de journée, merci, comme toujours, pour ces infos :)

]]>
Par : Phil goulet http://fusion-froide.com/1413#comment-1663 Phil goulet Tue, 31 Jul 2012 02:14:35 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1663 Probablement thermoélectrique, mais espérons le avec des meilleurs rendements d’efficacité que les générateurs actuels qui selon Wikipédia tourne autour des 5 à 10% (probablement plus 5% avec des DeltaT réalistes pour un usage domestique de quelques dizaines de degrés). Au final, ces systems afficheraient alors probablement une efficacité moindre que celle des centrales thermiques conventionnelles, réseau de distribution inclus! Probablement thermoélectrique, mais espérons le avec des meilleurs rendements d’efficacité que les générateurs actuels qui selon Wikipédia tourne autour des 5 à 10% (probablement plus 5% avec des DeltaT réalistes pour un usage domestique de quelques dizaines de degrés). Au final, ces systems afficheraient alors probablement une efficacité moindre que celle des centrales thermiques conventionnelles, réseau de distribution inclus!

]]>
Par : billback http://fusion-froide.com/1413#comment-1655 billback Mon, 30 Jul 2012 07:56:21 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1655 Un moteur Stirling réalise une conversion énergie thermique --> énergie mécanique --> énergie électrique en passant par un alternateur. Je pense qu'atteignant les 1000°C Rossi s'inspire tout simplement des générateurs électriques nucléaires utilisés sur certains satellites ou des équipements terrestres isolés. Il n'y a pas de pièces mobiles, la chaleur dégagée par la désintégration du Pu 238 est convertie en électricité avec des batteries de thermocouples spécialement conçus pour cet usage. Sur terre, les russes utilisent d'ailleurs ce genre de "piles" pour alimenter leurs stations relais radio militaires. Un moteur Stirling réalise une conversion énergie thermique –> énergie mécanique –> énergie électrique en passant par un alternateur.
Je pense qu’atteignant les 1000°C Rossi s’inspire tout simplement des générateurs électriques nucléaires utilisés sur certains satellites ou des équipements terrestres isolés. Il n’y a pas de pièces mobiles, la chaleur dégagée par la désintégration du Pu 238 est convertie en électricité avec des batteries de thermocouples spécialement conçus pour cet usage.
Sur terre, les russes utilisent d’ailleurs ce genre de « piles » pour alimenter leurs stations relais radio militaires.

]]>
Par : Alain http://fusion-froide.com/1413#comment-1646 Alain Sun, 29 Jul 2012 16:13:12 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1646 j'ai relu se smessage, et il semble que quand il parle de "cycle de carnot" il veut dire simplement une machine thermique comme un Stirling, une turbine, un moteur rankine, .... sa conversion directe est vi des convertisseurs thermoelectriques Seebeck, dont j'ai vu passer pas mal d'article dans des magazines sérieux. d'un autre coté ce sont aussi des machines thermiques , limitées par le cycle de carnot. pour des exmeple de TEG, regardez chez lenrcars http://www.lenr-cars.com/teg.php?hl=fr j’ai relu se smessage, et il semble que quand il parle de « cycle de carnot » il veut dire simplement une machine thermique comme un Stirling, une turbine, un moteur rankine, ….
sa conversion directe est vi des convertisseurs thermoelectriques Seebeck, dont j’ai vu passer pas mal d’article dans des magazines sérieux.
d’un autre coté ce sont aussi des machines thermiques , limitées par le cycle de carnot.

pour des exmeple de TEG, regardez chez lenrcars
http://www.lenr-cars.com/teg.php?hl=fr

]]>
Par : gérard2012 http://fusion-froide.com/1413#comment-1640 gérard2012 Sun, 29 Jul 2012 10:09:03 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1640 La planète nous met la pression! Serions nous alors comme à l'époque de cette Grèce Antique décadente à une fin de civilisation? Les valeurs et les erreurs de ces anciens n'avaient-elles plus cours et n'induisaient-elles pas une révolte de la jeune génération? Comme à chaque fois, les anciens deviennent souvent aveugles et sourds au changements du monde, ils pensent que leurs valeurs doivent perdurer et que leur conception est la meilleure et la vraie. Mais toutes les réalités les vérités sont assujetties et fonctionnent avec leur temps leurs époques. Le fondement du temps est de dire que rien n'est jamais pareil tout change. Même si des valeurs perdurent elles sont toujours réinterprétées et en constante évolution, le temps se charge de rebattre constamment les cartes. Personne n'y échappe malgré tous mes efforts je serai également un jour en décalage et au minimum perplexe devant la jeunesse de mes enfants, et leur conception du monde. Mais je suis certain d'une chose , c'est qu'ils pourront nous reprocher de n'avoir pas œuvré suffisamment pour la planète et le bonheur de ses êtres, si nous n'avions pris les décisions et actes nécessaires aujourd'hui. Si chacun ne peut pas tout nous avons une responsabilité collective pour les conséquences dans un futur proche. Nous sommes dans la mondialisation, nous sommes depuis 2008 dans le Chaos, pourquoi? Nous devons passer d'un monde en expansion économique , qui a toujours eu de nouvelles terres pour s'étendre et qui vient en butée d'une planète avec des limites dans tous les domaines. Nous devrions passer en urgence à une économie de partage et de sobriété, la contradiction est totale avec notre système actuel... Nous voilà donc dans cette période de Chaos, tant sur l'économie, sur la démographie, sur l'énergie, sur les matières première que sur la crise écologique majeure en gestation. Toutes les valeurs de vivre ensemble n'échappent pas à ce chaos, les injustices, l'appât du gain et la convoitise, qui ont été le moteur de cette économie d'expansion et marchande, sont en conflits. Imaginons une seconde que nous ayons une planète deux fois plus étendue ou qu'une deuxième planète (Mars, la Lune?), soit accessible comme un nouveau continent, la pression actuelle serait bien moindre... Aujourd'hui nous n'avons plus d'Eldorado à conquérir, la maison est fermée à double tour... Nous sentons tous la pression qui vient de ce monde fini, concrètement dans notre quotidien, souvent les peuples expriment ce malaise devant un monde en fin de vie. Espérons qu'une porte de sortie arrive avant de nous entretuer comme des loups affamés dans une cage... Vite Monsieur Rossi et je prie pour la vérité, que votre technologie puisse nous aider à sauter ce mauvais pas sans trop de déshumanisation. La planète nous met la pression!

Serions nous alors comme à l’époque de cette Grèce Antique décadente à une fin de civilisation?
Les valeurs et les erreurs de ces anciens n’avaient-elles plus cours et n’induisaient-elles pas une révolte de la jeune génération? Comme à chaque fois, les anciens deviennent souvent aveugles et sourds au changements du monde, ils pensent que leurs valeurs doivent perdurer et que leur conception est la meilleure et la vraie. Mais toutes les réalités les vérités sont assujetties et fonctionnent avec leur temps leurs époques. Le fondement du temps est de dire que rien n’est jamais pareil tout change. Même si des valeurs perdurent elles sont toujours réinterprétées et en constante évolution, le temps se charge de rebattre constamment les cartes.
Personne n’y échappe malgré tous mes efforts je serai également un jour en décalage et au minimum perplexe devant la jeunesse de mes enfants, et leur conception du monde.
Mais je suis certain d’une chose , c’est qu’ils pourront nous reprocher de n’avoir pas œuvré suffisamment pour la planète et le bonheur de ses êtres, si nous n’avions pris les décisions et actes nécessaires aujourd’hui. Si chacun ne peut pas tout nous avons une responsabilité collective pour les conséquences dans un futur proche.
Nous sommes dans la mondialisation, nous sommes depuis 2008 dans le Chaos, pourquoi?
Nous devons passer d’un monde en expansion économique , qui a toujours eu de nouvelles terres pour s’étendre et qui vient en butée d’une planète avec des limites dans tous les domaines.
Nous devrions passer en urgence à une économie de partage et de sobriété, la contradiction est totale avec notre système actuel… Nous voilà donc dans cette période de Chaos, tant sur l’économie, sur la démographie, sur l’énergie, sur les matières première que sur la crise écologique majeure en gestation.
Toutes les valeurs de vivre ensemble n’échappent pas à ce chaos, les injustices, l’appât du gain et la convoitise, qui ont été le moteur de cette économie d’expansion et marchande, sont en conflits.
Imaginons une seconde que nous ayons une planète deux fois plus étendue ou qu’une deuxième planète (Mars, la Lune?), soit accessible comme un nouveau continent, la pression actuelle serait bien moindre…
Aujourd’hui nous n’avons plus d’Eldorado à conquérir, la maison est fermée à double tour… Nous sentons tous la pression qui vient de ce monde fini, concrètement dans notre quotidien, souvent les peuples expriment ce malaise devant un monde en fin de vie. Espérons qu’une porte de sortie arrive avant de nous entretuer comme des loups affamés dans une cage…
Vite Monsieur Rossi et je prie pour la vérité, que votre technologie puisse nous aider à sauter ce mauvais pas sans trop de déshumanisation.

]]>
Par : robin http://fusion-froide.com/1413#comment-1638 robin Sun, 29 Jul 2012 06:26:49 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1638 Rossi aurait conçu un système pour la production d’énergie électrique à partir de l’E-cat qui ne passe pas par les turbines. Il est cependant difficile d’imaginer comment cela serait possible. Tout simplement par l'emploi d'un moteur/générateur stirling qui n'exige pas de turbines lui Rossi aurait conçu un système pour la production d’énergie électrique à partir de l’E-cat qui ne passe pas par les turbines. Il est cependant difficile d’imaginer comment cela serait possible.

Tout simplement par l’emploi d’un moteur/générateur stirling qui n’exige pas de turbines lui

]]>
Par : Mathieu http://fusion-froide.com/1413#comment-1622 Mathieu Sat, 28 Jul 2012 08:35:33 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1413#comment-1622 peut etre un sterling moteur convertir la chaleur en énergie mécanique puis en électricité ? cela me semble etre une bonne solution. ou peut etre utilise t'il la "conversion direct", mais il y a aucune information sur cette technologie, peut etre dérivé de la MHD ? peut etre un sterling moteur convertir la chaleur en énergie mécanique puis en électricité ? cela me semble etre une bonne solution. ou peut etre utilise t’il la « conversion direct », mais il y a aucune information sur cette technologie, peut etre dérivé de la MHD ?

]]>