Andrea Rossi poursuit son travail dans le développement de son “Hot-Cat”, à savoir l’E-cat à très haute température utile pour produire de la vapeur en grande quantité et, par conséquent, de l’énergie électrique à très bon marché. Par le biais de son post habituel sur le Journal of Nuclear Physics Rossi a communiqué à ses fans qu’après avoir déjà atteint le seuil des 1000 degrés, il travaille maintenant à un nouvel objectif: atteindre 1200 degrés: « nous avons atteint les 1000 degrés Celsius: cela rend plus proche la production d’énergie électrique. Avec cette température nous pouvons réchauffer la vapeur jusqu’à 600 degrés, en obtenant des rendements très élevés. En ce moment nous sommes en train de travailler à cela. Nous avons eu une confirmation sur l’Hot Cat: demain nous le ferons travailler pendant 24 heures à 1200 degrés Celsius. Malheureusement je dois passer comme ça mes vacances d’été … »

Première photo de l’Hot Cat (du site du Pesn)

Concernant les déclarations que délivre Andrea Rossi, nous sommes habitués à lire des informations au conditionnel au sujet de l’éventuel bon fonctionnement de l’E-cat et de ses possibles utilisations révolutionnaires. Cette fois-ci, lire que son dispositif LENR travaille réellement et de façon stable à 1000 degrés voire à 1200 degrés centigrades est effectivement le prélude à un énorme bouleversement, de façon positive, des habitudes de chaque usager sur la planète. Arriverons-nous très bientôt à voir finalement se concrétiser le rêve de chacun de nous grâce à une production facile et économique en grande quantité d’énergie électrique: assister à la réduction drastique des redevances électriques, des pleins de voitures, des billets d’avions etc etc ?

Nous savons que depuis quelques mois Rossi est en train de travailler à l’accouplement entre son catalyseur d’énergie et une turbine pour produire de l’électricité. Nous savons également que la société Siemens est en quelque sorte impliquée dans cette  expérimentation. Le fait que Rossi continue de dire qu’il a atteint de nouveaux résultats époustouflants peut vouloir dire que le rêve de l’énergie quasi gratis pourrait bientôt se réaliser. Pourtant les sceptiques ne démordent pas et continuent de dire Rossi est complètement fou ou qu’il est un arnaqueur.

En tous cas, nous saurons bien vite si Rossi a raison ou pas car rappelons-le, nous l’avions annoncé dans un post le 3 août, et pour ceux qui ne le sauraient pas, l’E-cat sera présenté à Zürich (Suisse) les 8 et 9 septembre prochain à l’Auditorium Technopark (Technoparkstr. 1, CH 8005 Zürich). Cette conférence est justement dédiée à l’E-cat et son titreEnergy Change with E-Cat Technology” fait déjà présager en partie le programme. Cet événement est organisé par la Transaltec Inc., et comptera parmi ses participants, mis à part Rossi, certains licenciés européens de l’E-cat, E-Cat Germany et E-Cat Switzerland. Au cours des deux journées Adolf  Schneider, Aldo Proia, Hartmut Dobler, Klaus Rauber et Hans Weber présenteront leurs relations.
L’intervention de Rossi a pour titre “Development and future aspects of E-Cat Technology – Overview to the environmental friendly Nickel-Hydrogen technology” est prévue pour le samedi 8 septembre à 20 heures et le dimanche à 16h30, Rossi prendra part à la discussion de clôture modérée par Daniel Kellenberger.

Que devons-nous nous attendre de la part de Rossi? Une exposition purement théorique ou une présentation du fonctionnement réel de son appareil supportée par des vidéos ? Attendons-nous à tout car comme nous le savons désormais Rossi est imprévisible …