Nous sommes désormais à quelques jours du mois d’octobre, un mois que tout ceux qui s’intéressent de prés à l’E-Cat attendent avec fébrilité et impatience. Selon Andrea Rossi, le plan de travail établi suit son court, les tests ouverts au public auront bien lieu comme prévu, tout comme la livraison du 1 MW à un client qui demeure, encore à ce jour, inconnu.

Rossi a commencé à fournir des détails sur son programme du mois d’octobre:

 « A la mi octobre, nous serons en mesure d’expliquer exactement ce qui va se passer concernant ces différents sujets:

1 Où le 1MW plant sera testé

 2 Toutes ( saufs celles qui doivent rester confidentielles) les caractéristiques relatives au 1MW Plant ( notamment tout ce qui concerne la partie relative aux réacteurs d’un nouveau genre que nous avons développés ces derniers temps)

3 La possibilité de connaître qui est le client, si toutefois ce dernier nous autorise à communiquer son nom.

Il a aussi fourni des informations concernant le test d’une seule unité de l’E-Cat qui doit se dérouler très bientôt à Uppsala en Suède. Il a réaffirmé que des scientifiques de plusieurs pays ont été invités pour participer à ce test, accompagnés par des journalistes scientifiques ( il n’a toutefois pas mentionné qui avait accepté ses invitations)

Rossi a prédit que «  le 7 de ce mois, vous pourrez trouver sur le net un reportage et une vidéo du test effectué le 6 octobre à propos d’un des modules du 1MW plant ». Il apparaît que ce test d’octobre est une étape importante dans le processus d’édification de l’E-Cat. Il se pourrait bien que cela soit une démonstration plus utile que si le test concernait tout l’ensemble du nouveau dispositif de l’E-Cat, puisque qu’on pourra concentrer son attention sur une seule unité.