Un appel a été diffusé par le professeur Luciano Saporito: « Fusion froide » LENR: adopter dès que possible la nouvelle technologie d’énergie appelée « E-Cat/ Hot Cat » inventé par Ing. Andrea Rossi:, énergie économique, propre et inépuisable (pour contrer la pauvreté, pour le développement économique et la croissance harmonieuse de l’Italie et partout dans le monde et pour sauver la planète terre).
Le coût de la facture énergétique en Italie est devenu insoutenable au point de freiner le développement économique du pays. En 2011, plus de 61,9 milliards d’euros ont été dépensés, et en 2012, plus de 65 milliards ont été dépensés !
L’Italie est dépourvue de ressources énergétiques importantes (à l’exception de l’importante contribution des « énergies renouvelables ») c’est pourquoi elle est dépendante des pays étrangers pour son approvisionnement énergétique. Dans un contexte d’instabilité politique internationale, aussi bien dans le bassin méditerranéen que dans les pays d’Europe orientale et les pays baltes en particulier, cette situation l’expose à des incertitudes et à des risques potentiels du point de vue de son approvisionnement énergétique futur. N’étant pas autosuffisante du point de vue énergétique, l’Italie a vécu ces dernières années dans une situation plutôt précaire, à une époque très difficile du point de vue de l’énergie en général.
Un autre élément aggravant de la situation énergétique italienne est le fait que l’opinion publique voit de mauvais œil l’énergie nucléaire de fission, qui est sale.
Ainsi d’une part les coûts si élevés des combustibles fossiles, pétrole et gaz naturel et par conséquent aussi ceux de l’électricité, ont affecté très négativement l’économie italienne (et celle du monde entier).
Sans oublier l’appauvrissement graduel et continu des familles, en particulier en Italie, dû également à l’augmentation de la facture énergétique pour l’électricité et le gaz.
De l’autre côté les prévisions sont très pessimistes: nous nous approchons à grands pas à la condition de l’épuisement des combustibles fossiles (gaz naturel et pétrole), tandis que leur demande et leur consommation augmentent. Cela ne fait que provoquer des dommages à l’équilibre déjà fragile et précaire de la planète, en raison des émissions impressionnantes de CO2 dans l’atmosphère (due principalement à l’usage des combustibles fossiles), qui détermine en raison de l’effet de serre le réchauffement de notre planète dont les effets sont  les changements climatiques tels les inondations, la sécheresses, etc..
Cette situation qui est en train de conduire à une augmentation exponentielle du coût de l’énergie conventionnelle ne pourra plus bientôt être soutenue tant du point de vue social qu’économique. En outre, l’augmentation exponentielle de la pollution atmosphérique, dans un proche avenir,  ne sera plus soutenable et pourrait conduire à des changements climatiques drastiques, ayant des conséquences très graves dans la vie de populations toutes entières (sécheresse, inondations, migrations massives, etc..)…
L’E-cat, déjà évolué en Hot Cat, l’invention italienne de l’ing. Andrea Rossi, est essentiellement une forme de fusion froide, technologie basée sur des réactions nucléaires à faible énergie.
Dans le cas de l’E-cat (Hot cat) le phénomène énergétique est produit à partir réchauffement modeste du noyau de l’appareil. La chaleur provenant de l’extérieur n’est nécessaire qu’au stade initial, pour déclencher la réaction dans le système nickel, (en poudre) et hydrogène gazeux sous pression, (plus quelque chose qui est encore gardé secret en instance de brevet international), qui est contenue dans le noyau. Cette chaleur modeste est donnée par un élément de chauffage simple, qui donne une température dans le cœur du réacteur de l’E-cat (Hot cat) de l’ordre de quelques centaines de degrés Celsius seulement. Dans ce cas il n’y a absolument aucune radioactivité dangereuse et nuisible, comme celle qui se produit en revanche dans les noyaux des centrales atomiques à fission nucléaire. Il n’y a pas non plus la génération des neutrons rapides, qui seraient dangereux pour les tissus du corps humain et pour l’environnement, mais seulement des rayons Gamma à basse intensité, facilement bloqués à l’aide de plomb les rendant absolument inoffensifs.
C’est une technologie pour la production d’énergie qui pourrait certainement sauver l’Italie et le monde entier: c’est une énergie économique, presque inépuisable et même propre ! Cette technologie en outre rendrait l’Italie indépendante du point de vue énergétique. Un rêve devenu réalité !