Bien que l’année 2012 ne se termine pas exactement comme nous l’aurions souhaité, elle a certainement été une année importante pour Andrea Rossi, pour l’E-cat et pour la recherche sur la fusion froide en général.
En effet, bien qu’il n’y ait aucune grande nouvelle concrète sur le front des inventions en matière de fusion froide et des LENR, des pas importants ont par contre été accomplis en ce qui concerne la recherche et la visibilité dans ce secteur.
Si l’on pense qu’il n’y a que deux ans seulement, ces sujets n’étaient pratiquement pas abordés car ils ne jouissaient d’aucune crédibilité alors qu’à présent l’attention et l’intérêt des chercheurs, des personnes qui travaillent dans le domaine de l’énergie et de l’opinion publique se sont répandus comme une traînée de poudre. Tout ceci grâce également à la très grave crise énergétique qui touche tout individu dans le monde entier.
Pour s’en apercevoir il suffit de considérer la quantité d’événements, de revues et de services journalistes qui ont été produits au cours de cette dernière année. Sans oublier de mentionner les articles publiés sur les blogs spécifiquement dédiés à cet argument qui a pris le devant de la scène aux quatre coins du  monde.
Et nombreux sont ceux qui soutiennent que tout ce qui est en train de se passer a lieu grâce à la ténacité et au travail incessant effectué au cours de ces dernières années par l’ing. Andrea Rossi, parti, rappelons-le, en collaboration avec le prof. Sergio Focardi.
Quelle que soit la confiance que nous pouvons reposer en lui, il est indiscutable que Rossi ait ramené le feu des projecteurs sur cette question, et son invention a été en quelque sorte un tremplin pour d’autres recherches menées par des professionnels hautement accrédités comme le prof. Francesco Celani, ou d’autres antagonistes comme Defkalion avec son Hypérion.
Une importante réflexion a été également conduite par deux revues très accréditées qui s’occupent des Lenr. Le numéro de novembre de Popular science consacre une section entière à la fusion froide intitulée « Cold Fusion: A Special Investigation« , qui comprend un article écrit par Steve Featherstone intitulé « Andrea Rossi’s Black Box ».
Cet article est repris par une autre revue historique, Infinite Energy qui, avec un article de Christy L. Frazier, revient sur ce sujet. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, Infinite Energy est un magazine très spécial, dont le fondateur n’est autre qu’Eugene Mallove, qui la créa en 1995.

Il ne nous reste qu’à espérer que cette visibilité retrouvée conduise à un tournant décisif, non seulement en 2013, dans le domaine de la recherche d’énergies alternatives.

Et c’est avec cet espoir que nous vous donnons rendez-vous en 2013…