Commentaires sur : l’E-Cat d’1Mw fonctionne 8 000 heures par an http://fusion-froide.com/1760 énergie avec la Fusion Froide ! Thu, 30 May 2013 05:44:39 +0000 hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.3.2 Par : Stanislas Bauer http://fusion-froide.com/1760#comment-70961 Stanislas Bauer Sun, 05 May 2013 16:45:22 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1760#comment-70961 Tant que de telles allégations viendront de Rossi, peu de monde les croiront. Il aurait confié une petite cellule de base à un organisme indépendant dès février 2011, on l' aurait cru ! Mais sans doute préfére-t-il laisser planer le doute, histoire de conforter son avance technologique ? Tant que les concurrents n'y croient pas, ils n'investissent pas en recherche concurrente ! Tant que de telles allégations viendront de Rossi, peu de monde les croiront. Il aurait confié une petite cellule de base à un organisme indépendant dès février 2011, on l’ aurait cru ! Mais sans doute préfére-t-il laisser planer le doute, histoire de conforter son avance technologique ? Tant que les concurrents n’y croient pas, ils n’investissent pas en recherche concurrente !

]]>
Par : Luc http://fusion-froide.com/1760#comment-70287 Luc Thu, 02 May 2013 07:07:03 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1760#comment-70287 Bonjour Résumé. Je propose depuis plusieurs années une expérience qui à partir d'un verre d'eau tiède retrouve les deux demi verres d'eau froide et chaude avant leur mélange. Pour rien. La réponse que j'ai obtenu est la suivante: c'est contraire au second principe de la thermodynamique. Je suis donc remonté dans l'histoire de la physique. Ma conclusion est que ce principe s'applique au gaz. Pas aux liquides et aux solides. Ni aux solutions ioniques. Je pense que le monde pourrait se passer de pétrole, de gaz, de charbon et d'uranium. Et peut être vivre en paix. Merci si vous me lisez. Commençons par une petite expérience. Un fil de fer de 10 mètres est suspendu verticalement. On augmente sa température de 100°C. Il s'allonge d'environ 2,5 cm. On y accroche une petite masse et on le laisse refroidir. Bilan énergétique: On a fourni Q calories pour chauffer le fil. La masse s'est élevée d'environ 2,5 cm dans le champ de pesanteur. Combien de calories rend le fils en se refroidissant? On peut faire le même raisonnement avec du mercure sur lequel flotte un morceau de fer. On chauffe le mercure. Le morceau de fer s'élève. On le bloque avant de refroidir le mercure C'est ce genre de questions que Sadi Carnot s'est peut être posées en écrivant la page 89 de son livre publié en 1824 et disponible sur internet. Il écrit qu'il ne peut pas étendre son raisonnement fait sur les gaz, aux liquides et aux solides. Et il explique pourquoi. Dans la petite note en bas de page. Il lui manque des données. Je le cite: « Celles qui nous manquent sont la force expansive qu’acquièrent les liquides et les solides par un accroissement donné de température, et la quantité de chaleur absorbée ou abandonnée dans les changements de volume de ces corps ». Il me semble que ces données sont toujours absentes aujourd'hui. En 1824, Sadi Carnot ne pouvait pas écrire à la page 89 de son livre: je ne peux pas étendre mon raisonnement aux solutions ioniques. Pour la simple raison qu'il faut attendre 1883 et la publication du mémoire de fin d'étude de Svante Arrhénius sur l'existence des ions. Mémoire très mal accueilli à l'époque. Sadi Carnot meurt en 1832. Son livre s'intitule " Réflexions sur la puissance motrice du feu". Il a eu un lecteur. Clapeyron. Qui publie en 1834 "Mémoire sur la puissance motrice de la chaleur". Je ne sais pas si Clapeyron a tenu compte de la page 89 de Sadi Carnot... Rudolf Clausius découvre le livre de Sadi Carnot. Il énonce le second principe de la thermodynamique en 1850. Invente le concept d'entropie en 1865. Et il applique un raisonnement valable pour les gaz à toute la physique. C'est une erreur. Dans un vieux livre de physique, j'ai trouvé une expérience qualitative attribuée à Svante Arrhénius. Elle est en annexe. Lorsqu'on soumet une solution ionique à un champ électrique, des ions se " rangent" dans le champ. A l'aide de deux plaques de cuivre chargées, on crée un champ électrique. C'est une dépense d'énergie. A la fin de l'expérience, les plaques sont toujours chargées. On ne doit donc pas comptabiliser cette dépense. L'eau pure contient des ions H+ et OH-. C'est un équilibre dynamique. Perpétuellement, des molécules d'eau se transforment en ions. Réaction endothermique. Et des ions se combinent en molécules. Réaction exothermique. Lorsqu'on approche un verre d'eau pure de la zone du champ électrique, ces ions vont se "ranger". Deux phénomènes sont à constater. 1/ Il apparaît une force électrostatique. Et on récupère un peu d'énergie mécanique. Qu'il faudra dépenser pour sortir le verre. 2/ La réaction de formation de molécules d'eau à partir d'ions diminue. Les réactifs sont rangés. Celle de formation d'ions continue. Et la température diminue. Quand le verre est entre les deux plaques, le déplacement d'ions s'arrête lorsque le champ électrique est nul au sein de la masse d'eau. La charge électrique de chaque plaque étant compensée par la charge des ions qui se sont déplacés. Si on évacue l'eau au centre du verre, avant de sortir le verre de l'influence du champ, les ions vont réagir entre eux. Réaction exothermique qui produit de la chaleur. Il y a d'autres variantes à cette expérience. Le second principe de la thermodynamique peut s'énoncer de la façon suivante. Les moyens nécessaires à la forme de vie que nous sommes sont en quantités limitées. La vie disparaîtra faute de moyens. Le monde dans lequel je vis me semble avoir bien assimilé le second principe. Le supprimer, c'est changer le monde. Salutations distinguées Luc Bonjour

Résumé.
Je propose depuis plusieurs années une expérience qui à partir d’un verre d’eau tiède retrouve les deux demi verres d’eau froide et chaude avant leur mélange. Pour rien. La réponse que j’ai obtenu est la suivante: c’est contraire au second principe de la thermodynamique. Je suis donc remonté dans l’histoire de la physique. Ma conclusion est que ce principe s’applique au gaz. Pas aux liquides et aux solides. Ni aux solutions ioniques.
Je pense que le monde pourrait se passer de pétrole, de gaz, de charbon et d’uranium. Et peut être vivre en paix.

Merci si vous me lisez.

Commençons par une petite expérience. Un fil de fer de 10 mètres est suspendu verticalement. On augmente sa température de 100°C. Il s’allonge d’environ 2,5 cm. On y accroche une petite masse et on le laisse refroidir.
Bilan énergétique: On a fourni Q calories pour chauffer le fil. La masse s’est élevée d’environ 2,5 cm dans le champ de pesanteur. Combien de calories rend le fils en se refroidissant?

On peut faire le même raisonnement avec du mercure sur lequel flotte un morceau de fer. On chauffe le mercure. Le morceau de fer s’élève. On le bloque avant de refroidir le mercure

C’est ce genre de questions que Sadi Carnot s’est peut être posées en écrivant la page 89 de son livre publié en 1824 et
disponible sur internet. Il écrit qu’il ne peut pas étendre son raisonnement fait sur les gaz, aux liquides et aux solides. Et il explique pourquoi. Dans la petite note en bas de page. Il lui manque des données. Je le cite: « Celles qui nous manquent sont la force expansive qu’acquièrent les liquides et les solides par un accroissement donné de température, et la quantité de chaleur absorbée ou abandonnée dans les changements de volume de ces corps ».

Il me semble que ces données sont toujours absentes aujourd’hui.

En 1824, Sadi Carnot ne pouvait pas écrire à la page 89 de son livre: je ne peux pas étendre mon raisonnement aux solutions ioniques. Pour la simple raison qu’il faut attendre 1883 et la publication du mémoire de fin d’étude de Svante Arrhénius sur l’existence des ions. Mémoire très mal accueilli à l’époque.

Sadi Carnot meurt en 1832.

Son livre s’intitule  » Réflexions sur la puissance motrice du feu ». Il a eu un lecteur. Clapeyron. Qui publie en 1834 « Mémoire sur la puissance motrice de la chaleur ». Je ne sais pas si Clapeyron a tenu compte de la page 89 de Sadi Carnot…

Rudolf Clausius découvre le livre de Sadi Carnot. Il énonce le second principe de la thermodynamique en 1850. Invente le concept d’entropie en 1865. Et il applique un raisonnement valable pour les gaz à toute la physique. C’est une erreur.

Dans un vieux livre de physique, j’ai trouvé une expérience qualitative attribuée à Svante Arrhénius. Elle est en annexe.
Lorsqu’on soumet une solution ionique à un champ électrique, des ions se  » rangent » dans le champ.

A l’aide de deux plaques de cuivre chargées, on crée un champ électrique. C’est une dépense d’énergie. A la fin de l’expérience, les plaques sont toujours chargées. On ne doit donc pas comptabiliser cette dépense.

L’eau pure contient des ions H+ et OH-. C’est un équilibre dynamique. Perpétuellement, des molécules d’eau se transforment en ions. Réaction endothermique. Et des ions se combinent en molécules. Réaction exothermique.

Lorsqu’on approche un verre d’eau pure de la zone du champ électrique, ces ions vont se « ranger ». Deux phénomènes sont à constater. 1/ Il apparaît une force électrostatique. Et on récupère un peu d’énergie mécanique. Qu’il faudra dépenser pour sortir le verre. 2/ La réaction de formation de molécules d’eau à partir d’ions diminue. Les réactifs sont rangés. Celle de formation d’ions continue. Et la température diminue.
Quand le verre est entre les deux plaques, le déplacement d’ions s’arrête lorsque le champ électrique est nul au sein de la masse d’eau. La charge électrique de chaque plaque étant compensée par la charge des ions qui se sont déplacés.
Si on évacue l’eau au centre du verre, avant de sortir le verre de l’influence du champ, les ions vont réagir entre eux. Réaction exothermique qui produit de la chaleur.

Il y a d’autres variantes à cette expérience.

Le second principe de la thermodynamique peut s’énoncer de la façon suivante. Les moyens nécessaires à la forme de vie que nous sommes sont en quantités limitées. La vie disparaîtra faute de moyens. Le monde dans lequel je vis me semble avoir bien assimilé le second principe. Le supprimer, c’est changer le monde.

Salutations distinguées

Luc

]]>
Par : Manu-H2O http://fusion-froide.com/1760#comment-66225 Manu-H2O Tue, 16 Apr 2013 08:39:51 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1760#comment-66225 Bonjour. Effectivement si l’E-cat est entre les mains des militaires, réel ou pas ce n’est plus du domaine public ; En voulant justifier les raisons de la discrétion du client il nous avoue la fin de l’E-cat dans le domaine public… Par ailleurs, je rappelle que dans le container à 52 modules l’armoire de gestion électrique se trouve à l’intérieur de celui-ci vers l’entrée à droite; Au vu de l’élévation possible en température annoncée tout ingénieur de bon sens l’aurait placé dans un coffret étanche à l’extérieur… Par ailleurs on parlait au début de COP de 25 et plus et on en est actuellement à 6 ; Rappelant qu’il n’y a aucun intérêt de faire du craquage électrolytique pour obtenir des valeurs de la thermodynamique. Rappelant également que le terme contradictoire de "Fusion-Froide" employé usuellement a été inventé par les journalistes en 1989 à l’insu de Pons et Fleischman qui n’ont jamais évoqué ce terme. Dans les expériences de réactions par catalyse, d’électrolyse ou biochimique il est incongru de parles de fusion c’est pour cette raison que le terme LENR à pris place. Bien cordialement à tous. Bonjour.
Effectivement si l’E-cat est entre les mains des militaires, réel ou pas ce n’est plus du domaine public ; En voulant justifier les raisons de la discrétion du client il nous avoue la fin de l’E-cat dans le domaine public…
Par ailleurs, je rappelle que dans le container à 52 modules l’armoire de gestion électrique se trouve à l’intérieur de celui-ci vers l’entrée à droite; Au vu de l’élévation possible en température annoncée tout ingénieur de bon sens l’aurait placé dans un coffret étanche à l’extérieur…
Par ailleurs on parlait au début de COP de 25 et plus et on en est actuellement à 6 ; Rappelant qu’il n’y a aucun intérêt de faire du craquage électrolytique pour obtenir des valeurs de la thermodynamique.
Rappelant également que le terme contradictoire de « Fusion-Froide » employé usuellement a été inventé par les journalistes en 1989 à l’insu de Pons et Fleischman qui n’ont jamais évoqué ce terme.
Dans les expériences de réactions par catalyse, d’électrolyse ou biochimique il est incongru de parles de fusion c’est pour cette raison que le terme LENR à pris place.
Bien cordialement à tous.

]]>
Par : AlainCo http://fusion-froide.com/1760#comment-66011 AlainCo Mon, 15 Apr 2013 12:55:18 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1760#comment-66011 C'est vrais que la formulation est maladroite... Disont qu'il aurait vendu discrètement à une institution militaire... genre la navy, le NRL... C'est pas trop incroyable, surtout pour la partie discrète, non pas par peur de l'espionage, mais par peur de se faire incendier par les zélotes de la presse orthodoxe... Sur tout cela je reste sceptique, et je m'en fout. Je serais pas étonné que ce soit un bobard à la rossi, ou une incompréhension à la rossi, ou une exagération à la rossi. Aldo Proia reste, par son comportement, la meilleur preuve que Rossi mérite qu'on s'y intéresse, et donne espoir de faire de l'argent. dans ses interview il admettait clairementq ue la communication de Rossi était peu orthodoxe et menait a beaucoup d'incompréhension. Il disait clairement avoir fait tester par des pro le réacteur... Vu son CV dans l'énergie, et vu que le domaine est officiellement accusée de fraude générale, j'ai tendance à penser qu'un cadre d'entreprise comme Proia a fait sa "due dilligence". Quand au message de Zawodny, c'est un peu trop une pub pour widom-larsen. De toute façon, personne en public ne peut y croire, et c'est pour ca que les discussions sérieuses se font en privé. rendez vous à la NIWeek 2013 et 2014. C’est vrais que la formulation est maladroite…
Disont qu’il aurait vendu discrètement à une institution militaire… genre la navy, le NRL…
C’est pas trop incroyable, surtout pour la partie discrète, non pas par peur de l’espionage, mais par peur de se faire incendier par les zélotes de la presse orthodoxe…

Sur tout cela je reste sceptique, et je m’en fout. Je serais pas étonné que ce soit un bobard à la rossi, ou une incompréhension à la rossi, ou une exagération à la rossi.
Aldo Proia reste, par son comportement, la meilleur preuve que Rossi mérite qu’on s’y intéresse, et donne espoir de faire de l’argent. dans ses interview il admettait clairementq ue la communication de Rossi était peu orthodoxe et menait a beaucoup d’incompréhension. Il disait clairement avoir fait tester par des pro le réacteur…

Vu son CV dans l’énergie, et vu que le domaine est officiellement accusée de fraude générale, j’ai tendance à penser qu’un cadre d’entreprise comme Proia a fait sa « due dilligence ».

Quand au message de Zawodny, c’est un peu trop une pub pour widom-larsen.

De toute façon, personne en public ne peut y croire, et c’est pour ca que les discussions sérieuses se font en privé.

rendez vous à la NIWeek 2013 et 2014.

]]>
Par : OTOOSAN http://fusion-froide.com/1760#comment-64556 OTOOSAN Fri, 05 Apr 2013 21:20:11 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1760#comment-64556 ...une organisation militaire secrète ??? c'est pour rendre l'affaire plus crédible ?, ça sent de plus en plus la psychiatrie ce truc là ! Son produit a eu une certification pour un usage militaire, on peut avoir des precisions sur cette certification SVP ??? …une organisation militaire secrète ??? c’est pour rendre l’affaire plus crédible ?, ça sent de plus en plus la psychiatrie ce truc là ! Son produit a eu une certification pour un usage militaire, on peut avoir des precisions sur cette certification SVP ???

]]>
Par : François http://fusion-froide.com/1760#comment-64533 François Fri, 05 Apr 2013 06:49:01 +0000 http://fusion-froide.com/?p=1760#comment-64533 Du nickel ou du carbon ! Bon bah on ne manquera jamais de carburant ! Du nickel ou du carbon ! Bon bah on ne manquera jamais de carburant !

]]>