Même si la communauté scientifique continue de s’entredéchirer sur l’invention d’Andrea Rossi, en se demandant si on se retrouve face à un canular ou confronté à une découverte qui pourrait changer le sort de l’humanité, l’inventeur italien lui continue à croire en son projet au point que désormais il se sent d’attaque pour commercialiser son produit.

Dénommé Hypérion qui n’est autre que la dénominationcommerciale de l’E-cat, cette machine révolutionnaire sera vendu au modeste prix de 21,12 euros et promet de produire de l’électricité,de la chaleur et même du froid et ce sur une durée de 180 jours.

Même si le physicien Sergio Foccardi, compagnon de route de Rossi depuis le début, admet que son invention ne repose pas sur une certitude scientifique absolue, il semble que de de plus en plus du coté de la NASA on s’intéresse de très prés à la découverte du professeur Rossi.

C’est Denis Bushnell en personne, le directeur exécutif de l’agence, qui l’aurait déclaré même si pour l’instant, il est difficile de vérifier la pertinence de ces dires. Même si pour l’instant il se murmure que la NASA s’intéresserait plus particulièrement au mécanisme basé sur la LERNA, la réaction nucléaire à basse énergie.