L’accord avec la Defkalion, qui a sauté il y a quelques mois, n’a pas empêché Andrea Rossi de maintenir la promesse qu’il avait faite début 2011: celle de réaliser un système de génération de puissance électrique auto-soutenu, propre et économique. Rossi a travaillé sur sa technologie avec un nouvel investisseur. L’E-Cat promet de générer de l’énergie propre, économique et sûre tant pour un usage industriel que pour un usage domestique. Donc s’il sera officiellement adopté à grande échelle, il pourrait révolutionner le panorama mondial énergétique.
Dans un futur proche, si les puissances mondiales le permettront, on sera en mesure de créer une grille d’énergie intelligente, omniprésente, qui ne pollue pas et qui fournit de la puissance en tous points sur le globe. Un système informatisé pourrait calculer l’énergie en excès qui ne serait pas utilisée par chacun des réacteurs reliés en réseau, la réintroduire de nouveau dans le réseau et la rendre disponible pour ceux qui en ont besoin.
Des points de recharge pourraient être créés où tout type d’instrument électrique pourrait se recharger grâce au phénomène d’induction électrique, c’est-à-dire que le système sans qu’il soit nécessairement relié physiquement, réussirait à calculer l’énergie que nous sommes en train de produire effectivement et celle que chaque usager est en train de consommer.
Sur son blog, Andrea Rossi déclare que l’équipement d’1 MW sera auto-soutenu, à savoir qu’il pourra générer de l’énergie et qu’une partie pourra être réutilisée pour faire fonctionner les générateurs-mêmes, sans aucun input extérieur. Pour pouvoir continuer, paradoxalement Rossi a été contraint d’investir ses propres finances en admettant que les coûts de production ont augmenté rapidement par rapport à ses prévisions initiale et que malheureusement il a dû vendre sa propre maison pour financer son projet. Rossi déclare que les unités prévues pour l’usage domestique pourront être disponibles plus tôt que prévu, le lancement public de cette centrale sera transmis via Web en streaming et le contrôle de la température générale aura lieu en temps réel. A partir des déclarations de Rossi l’on comprend que la technologie a subi une autre évolution et concernant la concurrence, il déclare que les réactions LERN (réactions nucléaires à faible énergie), n’ont pas été entièrement comprises et qu’en ce moment, quelqu’un pourrait travailler pour produire un générateur qui fonctionne selon un principe différent (mais cela est une autre histoire).
Actuellement, l’équipement d’1MW sera composé de 52 E-Cats à noyau multiple, donc une évolution des premiers dispositifs présentés au public en janvier 2010. Les nouveaux réacteurs ont une protection extérieure plus épaisse, la quantité d’eau qu’il peut contenir a augmenté, et chacun d’eux pèse environ 80 Kg. Ce qui n’a pas changé c’est la puissance déclarée, 10Kw pour 50cc, la surface de transfert a augmenté pour permettre que l’échange de chaleur avec l’eau soit plus efficace.
Nous pouvons enfin reposer tous nos espoirs en l’E-Cat pour assister bientôt à une réelle révolution énergétique générationnelle