Alors que l’ombre d’un client militaire pour l’E-Cat d’Andrea Rossi semble se dresser et que ses ex collaborateurs grecs de la Defkalion sont en train de proposer une version personnelle de l’invention de Rossi, sur le magazine italien Focus, un physicien italienFrancesco Celani, propose à Rossi de faire un test scientifique rigoureux de son générateur. Quelle a été la réponse de Rossi ?

Suite au dernier test effectué à Bologne le 28 octobre dernier, sur l’équipement d’1 MW, composé de 107 E-cat, le client « mystérieux », pleinement satisfait et représenté par l’Ing. Domenico Fioravanti, colonel du Génie à la retraite, a acquis l’E-cat. Tout ce que Rossi dévoile est qu’une centrale thermique est en cours de construction mais qu’étant donné que cela concerne une recherche militaire il ne peux fournir aucun détail supplémentaire concernant le lieu et la nationalité de son acheteur.

Cette nouvelle suscite de façon tout à fait compréhensible un sentiment de peur, la peur que l’E-cat ne soit en définitive réservé aux militaires. Toutefois Rossi rassure en disant que ce client n’a aucunement l’exclusivité et dément également les rumeurs d’une possible réconciliation avec Defkalion, en soulignant qu’il ne retournera pour aucune raison sur ses pas.

Francesco Celani, « Premier Chercheur » pour les Laboratoires Nationaux de Frascati de l’INFN (INFN-LNF), est Vice-président de l’International Society of Condensed Matter Nuclear Science (ISCMNS), institution internationale constituée en 2003 volontairement par des scientifiques qui effectuent – aux quatre coins du monde – des recherches sur les réactions nucléaires à faible énergie (LENR, Low Energy Nuclear Reactions) et sur la physique de la matière condensée – à savoir des interactions entre plusieurs atomes à travers le réticule cristallin des atomes-mêmes.

Le LENR et la CMNS incluent également les phénomènes appelés de « fusion froide ». Francesco Celani fait de la recherche dans ce secteur depuis mars 1989 et a collaboré, directement et indirectement, avec des scientifiques comme Giuliano Preparata (théoricien de la physique de la matière condensée), Emilio Del Giudice, Martin Fleischmann (« père » de la fusion froide avec  Stanley Pons), Steven Jones (« concurrent » de Fleischmann et Pons), Yoshiaki Arata (a débuté ses études sur la Solid State Nuclear Fusion en 1958), Akito Takahashi et Yasuhiro Iwamura.

Francesco Celani a donc proposé à Rossi d’effectuer un autre test scientifique, plus rigoureux, afin de mettre un terme aux polémiques quant au réel bon fonctionnement de son catalyseur d’énergie, tout en lui garantissant le respect du secret industriel mais Rossi, qui considère que la période critique a été dépassée, a gentiment refusé cette proposition.

Le mystère concernant la structure et le fonctionnement de l’E-cat continue de planer….