L’annulation du mariage entre Defkalion et Andrea Rossi qui à première vue risquait de nuire à la production de l’E-cat, peut en revanche se transformer en avantage pour le futur de la fusion froide.  Comme dans toute perspective fructueuse, personnelle mais aussi « universelle », les 2 parties litigieuses, en se faisant une concurrence acharnée, ne font en fait que lutter pour un même objectif en doublant ainsi ses chances de réussite.

Hank Mills (journaliste du Pure Energy System) adresse une lettre ouverte à Rossi en lui demandant d’éclaircir les réelles motivations de la résiliation de son contrat avec Defkalion, qui ne semblent pas se limiter à des raisons financières (des fonds promis par Defkalion mais qui ne sont jamais arrivés). Les affirmations de Defkalion qui déclare avoir construit toute seule des systèmes fonctionnant sont démenties par Rossi qui souligne n’avoir jamais révélé à cette société les secrets qui se cachent, encore actuellement, derrière le brevet E-Cat .

Alors qui dit la vérité ? ou mentent-ils tous les deux ?

La réponse de Defkalion arrive cependant ponctuelle et éclaircit certains points fondamentaux dont une liste des différences entre un E-cat (prototype de laboratoire créé par Rossi) et un Hyperion (produit final que la Defkalion aurait créé).

•          Les matériaux utilisés pour l’isolement thermique, de différents sous-systèmes

•          Le système de refroidissement du réacteur

•          Le système de gestion de réchauffement, contrôlé par les PLC d’Hyperion, calorimètres/ thermocouples ultrasoniques et pompes PLC expressément projetées

•          Les réfrigérants utilisés

•          Les systèmes de sécurité des produits

•          Le télé-contrôle du système des produits

•          La gestion d’hydrogène selon les mesures anti-explosives UE les plus élevées

Defkalion affirme avoir projeté, construit et testé des matériaux et des composantes pour son produit final Hyperion basés sur le même réacteur que celui créé par Andrea Rossi, mais que la certification et l’approbation de l’Hyperion sont encore en cours. En outre ils affirment avoir toujours cru en l’invention de Rossi. La commercialisation de ce produit permettra de mettre fin à la crise énergétique, de créer des millions de postes, de réduire la pollution et de lancer une nouvelle révolution technologique.

Mais, la question, voire les questions, reste ouverte: les Hyperion rêvent-ils de posséder les noyaux du réacteur de Rossi, ou bien Defkalion a-t-elle réellement saisi le  “secret industriel” pour construire ces noyaux (les kernel) et les a installés ? ou encore Defkalion a-t-elle trouvé un nouveau moyen d’obtenir la même chose et tente encore de travailler avec Andrea Rossi ? ….