Steven Krivit, éditeur du journal en ligne, le New Energy Times qui suit maintenant depuis plus de 10 ans l’évolution de la recherche concernant le LENR  a rendu visite au Professeur Rossi et lui a publié tout récemment un numéro spécial de 200 pages entièrement consacré à son invention. Basé sur sa propre enquête, Krysten demeure toutefois toujours aussi sceptique quant à la pertinence de la découverte du chercheur italien.

Il affirme ainsi que des scientifiques de haut rang ont calculé que, en fonction du diamètre du tuyau, la vapeur devrait avoir une vitesse de sortie de 67, 76 ou 137 mph. Lorsque Krivit a rendu visite à Rossi, il a pris une vidéo montrant que la vitesse de sortie approchait seulement 10 mph.

 

 De plus, il s’est avéré, toujours selon Krivit, que Rossi ne mesurait pas directement la production de chaleur mais calculait simplement la température à l’intérieur du conduit.

Pourtant note Steven Krivit, Rossi continue à proclamer que son invention révolutionnera très bientôt le monde de l’énergie. Il lui a affirmé qu’il disposait désormais de machines fonctionnant aux États Unis et en Italie et que prés de 300 appareils étaient à l’œuvre dans son usine de Miami. Il a aussi déclaré posséder une usine de chauffage à Bondeno en Italie mais ne l’a encore montré à personne. Krivit rajoute que bien que Rossi n’ait jamais demandé d’argent à personne pour mener à bien ses travaux, il serait prêt contre la somme de 15 millions de dollars à faire tester d’une manière indépendante ses multiples découvertes.

Enfin Krivit rapporte que le 14 juillet dernier Rossi a rencontré des chercheurs de la NASA au Marshall Space Flight Center à Huntsville, en Alabama et notamment Michael A. Nelson, chercheur à la NASA depuis plus de 30 ans et concepteur du système de propulsion pour la navette spatiale.