Depuis qu’André Rossi a évoqué travailler de concert avec des grandes entreprises américaines, nombres d’observateurs ont émis la crainte que l’E-Cat ne devienne qu’un simple produit commercial mis sur le marché dans le seul but de réaliser des profits astronomiques avec la fusion froide.

Rossi, sans nommer le partenaire secret avec lequel il s’est mis d’accord, a tenu à rassurer ses collaborateurs en affirmant que ce ne sera jamais le cas:

«  Nous travaillons avec tous nos partenaires pour mettre cette technologie au service de l’humanité, , et ce, de la manière la plus large possible. Nos partenaires partagent cette vision des choses et misent sur un développement exponentiel.

Notre partenaire aux États Unis est une équipe de gens éclairés et motivés qui partagent nos valeurs et veulent plus que tout rendre accessible au plus grand nombre cette nouvelle technologie. »

Par développement exponentiel, il semble que Rossi ait mis au point une structure capable d’accroitre rapidement la production de l’E-Cat. Interrogé pour savoir s’il existait des plans pour construire le cœur des réacteurs, Rossi a répondu:

«  Nous avons organisé une chaine dense d’externalisation en tenant compte des commandes massives. Nous avons déjà mis au point une organisation capable d’assurer une production annuelle de 1000 MW et pouvant aller jusqu’à 2000 MW/an. »

Apparemment Rossi et son partenaire ( ou ses partenaires?) ont mis un plan pour produire rapidement des centrales électriques E-Cat et il apparaît que ce consortium possède la capacité de mener à bien ce projet.

Rossi a réitéré sa volonté de mettre son invention au service de l’humanité parce que a t-il déclaré « c ’est là le but et le sens de toute ma vie ».