Diplômé au MIT en Ingénierie Aéronautique-Astronautique, le Dr Eugene Mallove, obtînt en 1975 un Doctorat à Harvard sur les Sciences de la Santé de l’Environnement (Ingénierie de Contrôle de la Pollution de l’Air). Il fut rédacteur en chef du magazine Infinite Energy et directeur du Laboratoire de Recherche sur la Nouvelle Energie au New Hampshire. Il acquit une large expérience en ingénierie de haute-technologie dans des compagnies comme Hughes Research Labs, TASC (The Analytic Science Corporation), et le MIT Lincoln Laboratory. Il fut le Chef écrivain science au MIT lorsque l’histoire de la fusion froide apparut en mars 1989, et il en démissionna en 1991 après que sa demande d’investigation sur les données de la fusion froide au MIT (ce qui a aidé à discréditer le sujet entier) n’ait pas été faite correctement. La marginalisation par l’establishment scientifique du sujet de la fusion froide offre une forte ressemblance avec la marginalisation similaire du sujet extraterrestre/OVNI: les deux ont été ridiculisés parce qu’ils rompaient les paradigmes établis.

Le Dr Mallove pensait que les preuves de la fusion froide existaient et que la production de l’énergie d’une puissance comme celle du soleil sans la radioactivité par l’électrolyse de l’eau lourde était possible. En 1991 une cabale scientifique et journalistique est lancée contre tous ceux qui croient à cette théorie car le gouvernement américain, alors sous le Président Bush, venait d’investir énormément d’argent dans la recherche de fusion nucléaire classique. Ensuite, il créa sa fondation à but non lucratif New Energy Foundation.

Eugene Mallove est abattu le 14 mai 2004 à Norwich (Connecticut). Mais la police conclut vite à un braquage. Après avoir arrêté deux hommes, débuta la théorie du complot mais pourquoi attaquer un scientifique ? Le dossier reste ouvert et non résolu. En 2008, la justice du Connecticut mit définitivement hors de cause les deux suspects et le 11 février 2009 la police de l’État du Connecticut offrit une prime de 50 000 $ pour tout indice sur le meurtre…

Comme le fait état le Dr Mallove dans une interview, « Il n’y a rien de pire… que suggérer aux physiciens académiques en particulier, et aux académiciens en général, qu’ils n’ont pas seulement faux; qu’ils sont totalement dans le faux, qu’ils ont catastrophiquement torts. » Dans son magazine, le Dr Mallove nous invite à nous souvenir des sentiments de Michael Faraday: « Rien n’est plus magnifique que d’avoir raison ».

Le verrouillage des autorités scientifiques américaines concernant la fusion atomique froide et non polluante est scandaleux. Pour illustrer la mainmise abusive et nuisible des autorités dirigeantes mondiales au service des forces conservatrices et d’enfermement, voici une excellente vidéo sur l’histoire de la fusion atomique froide et non polluante: