Gérard – 16/11/2012 – La fusion ou LENR a beaucoup de potentialités, il reste que la nature humaine a du mal a changer, bravo pour votre optimisme. J’engage toute l’Italie à se lever et à ne pas se faire confisquer cette révolution technologique. Andréa Rossi n’a pas eu d’autre choix que de ce tourner vers les Etats-Unis…

L’histoire est en marche ne ratons pas ce virage, La bataille la plus “chaude” aura lieu aux Etats Unis, ou déjà des partisans politiques crédible prennent fait et cause pour le concept LENR, notamment Monsieur Randy Hekman, qui argumente sa campagne en mettant en avant la fusion froide. Dans les semaines et mois à venir la crise mondiale et les difficultés des populations à vivre, vont pousser en avant cette solution énergétique, la puissance des élections américaines peut balayer les dernières certitudes. Il est temps pour les théoriciens de lever, de donner de la voix et de l’écriture sur la place public.

En 1989, il a été relativement facile à une époque de s’acharner sur P&F ils étaient seuls. Aujourd’hui vous pouvez agir, le timing de Rossi est particulièrement favorable, la crise mondiale dans tous ses aspects joue en sa faveur. Les élections américaines sont un levier qui peut précipiter la fusion froide sur le devant de la scène. Aujourd’hui les personnalités de la physique et théoriciens peuvent mettre en échec les tenants de la physique nucléaire classique, par leurs démonstration théorique et leurs crédibilités Il sera alors beaucoup plus difficile pour les conservatismes d’avancer l’imposture et la fraude puisque la théorie viendra argumenté le fait accompli industriel, l’E-cat, son inventeur Andréa Rossi, son équipe et les industriels qui le suivent.

Devant tant de personnes compétentes c’est la propre crédibilité des tenants du nucléaire “chaud” qui sera alors mise en cause, ils donneront une image de personnes obtus, arriérés et n’hésitant pas a mentir pour protéger un amour propre mal placé ou pire des intérêts financiers et de pouvoirs. Aujourd’hui la théorie est en bonne voie de rattraper la pratique industrielle et donner les lettres de noblesse que mérite l’E-cat et le générateur de 1 MW. Des théoriciens renommés et crédibles s’investissent pour expliquer ce phénomène qui est en contradiction avec les lois de la physique connue et appliquée. Ils posent des questions et émettent de nouvelles théories. Un nouveau champs d’exploration pour la physique s’ouvre au monde.

La théorie fondamentale classique a tué la fusion froide il y a plus de 20 ans, elle pourrait la réhabiliter aujourd’hui. C’est bien la pratique et la réalité de la fusion froide qui poussent les théoriciens à fournir une explication à un phénomène inconnu jusqu’ici, d’ou vient cette énergie qui ne devrait pas exister selon les connaissances classiques. Une fois la fusion froide théorisée par les “pères”, la reconnaissance par les gouvernements et les personnalités politiques de premiers plans se feront très vite car les politiciens ont soif de crédibilité, et ils ont une peur maladive de la perdre, les medias suivront…Cette reconnaissance sera d’autant plus facile que le processus industriel est très avancé et permettra une compréhension et une communication pédagogique.

Il faut que nous soyons nous les partisans et commentateurs théoriciens et praticiens de cette innovation majeure convaincus de la réalité de la fusion froide. Afin de pouvoir convaincre les politiques de changer la donne. Quant aux groupes de pressions de l’énergie, ils devront se restructurer ou disparaitre, ils n’auront plus la crédibilité nécessaire auprès des politiciens, qui devront arbitrer en faveur de l’urgence mondiale et de la fusion froide. Si vous faites partie des forces de progrès ne soyez pas fade ni ambigu, ne laissez aucun doute quant à vos convictions. Monsieur Andréa Rossi et son équipe ont besoins de vous, de nous.
La fusion froide ou LENR est une issue de secours pour notre bonne vielle terre et notre humanité, ne laissé pas condamner cette porte…. Comme Stéphane Hessel j’ai envie de vous dire “indignez vous”, c’est le moment! Attendons maintenant les évènements, qu’ils donnent raisons à tout nos espérances.

Gérard – 16/11/2011