Le 24 janvier dernier, lors de son discours annuel sur l’état de l’Union, devant les deux assemblées du Congrès, le président des Etats-Unis a appelé les parlementaires à voter des incitations fiscales aux énergies renouvelables et à supprimer les subventions à l’industrie pétrolière.

Il a également affirmé son soutien aux gaz de schiste et à la production de batteries high tech, ainsi qu’aux économies d’énergie et au développement d’énergies renouvelables et de biocarburants par l’armée.

Parmi ses propos relatifs à l’énergie et à l’environnement:
- Aucun domaine n’est aussi prometteur d’innovation que l’énergie.

- La production américaine de pétrole est à son plus haut niveau depuis huit ans. L’an dernier, les Etats-Unis ont été moins dépendants du pétrole étranger qu’ils ne l’ont jamais été depuis 16 ans.

- Avec seulement 2% des réserves mondiales, le pétrole ne suffit pas. Les Etats-Unis ont besoin de développer toutes les sources disponibles d’énergie américaine.

- Les Etats-Unis ont cent ans de réserve de gaz naturel. L’industrie du gaz peut créer 600.000 emplois d’ici la fin de la décennie.

- En trois ans, les USA sont devenus le premier fabricant mondial de batteries high tech.

- Les investissements fédéraux ont plus que doublé l’utilisation d’énergies renouvelables et créé des milliers d’emplois.

- Les gaz de schiste ne rentabilisent pas toujours dans l’immédiat les investissements publics. Certaines compagnies échouent. « Mais je ne me détournerai pas de la promesse d’une énergie propre. »

- Nous ne cèderons pas les industries éoliennes, solaires et des batteries à la Chine ou à l’Allemagne parce que nous refusons de soutenir la production d’énergies renouvelables comme elles le font.

- Arrêtez de subventionner l’industrie du pétrole avec l’argent du contribuable. Cette industrie n’a jamais été aussi rentable et les énergies propres n’ont jamais été aussi prometteuses. Votez des crédits d’impôt aux énergies propres, maintenant.

- « Les clivages dans ce Congrès sont sans doute trop forts maintenant pour faire voter un plan complet pour lutter contre le réchauffement climatique, mais il n’y a pas de raison que le Congrès ne fixe pas au moins des critères en matière d’énergies vertes qui créent un marché pour l’innovation. Jusqu’à présent, vous n’avez pas agi. »

- Mon administration a développé des énergies propres sur des terrains publics pour alimenter en énergie 3 millions de foyers. Le ministère de la Défense, le plus gros consommateur d’énergie au monde, travaille avec nous pour que la Marine puisse acheter assez d’énergie propre pour alimenter 250.000 foyers par an.

- L’armée de l’Air installe des panneaux solaires sur ses bases et développe des carburants plus propres pour ses appareils. En 2010, un avion A-10 Thunderbolt a volé entièrement avec des carburants alternatifs, une première pour l’armée.

- La façon la plus facile d’économiser de l’argent est de gaspiller moins d’énergie. Aidez les fabricants à éliminer les gaspillages dans leurs usines et donnez aux entreprises des incitations pour rénover leurs bâtiments. Cela entraînera 100 milliards de dollars de moins sur les factures d’énergie en une décennie. Cela permettra moins de pollution, plus d’emplois pour construire, plus de production.

Le 26 janvier, la Maison Blanche a publié plus de détails sur les soutiens aux entreprises annoncés par Barack Obama dans son discours.
Les énergies propres bénéficieront ainsi dans ce plan de cinq milliards de dollars de réductions d’impôts dans le budget 2013, afin d’encourager les entreprises à ne pas délocaliser leurs emplois.

Cerait-ce en raison de ce terrain si fertile  qu’Andrea Rossi a choisi les USA, terre féconde pour produire et lancer son catalyseur d’énergie sur le marché ou devons-nous voir justement les recherches avancées – et crédibles – en matière d’énergie propre et renouvelable, conduites notamment par Rossi et Focardi en 2011, comme prétexte à l’argumentation principale à la campagne électorale du président américain ?…

Ci-dessous la vidéo du discours de Barak Obama: