Commentaires sur : E-cat: entre politique et télé http://fusion-froide.com/836 énergie avec la Fusion Froide ! Thu, 30 May 2013 05:44:39 +0000 hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.3.2 Par : Alain http://fusion-froide.com/836#comment-502 Alain Thu, 29 Mar 2012 10:26:55 +0000 http://fusion-froide.com/?p=836#comment-502 La conférence du CERN par Celani est assez claire. la fusion froide, dans sa version gaz chaud Nickel-Hydrogène, marche avec des niveau de puissance important. quoi qu'il arrive, avec le travail sérieux et prévisible d'ingénieurs, on pourra en faire une source d'énergie. Rossi me laisse plain de doute, mais au fond je sui certains qu'il a un truc, mais qu'il bavarde et bricole trop. Je pense au vu de ses récentes réactions qu'il a un client/investisseur qui l'a recadré et lui a adjoint de bons ingénieurs. quand a Defkalion ils ont suivi le même raisonnement que moi. même avec un COP très faible, les réacteurs qui fonctionne avec une source de chaleur comme activateur (et non une electrolyse),peuvent être améliorés avec des méthodes habituelles. il suffit d'isoler ce réacteur pour qu'il recycle la chaleur produite, monte en température suffisemment. Evidemment la réaction peut faire trop monter la température, mais il y a des méthodes pour contrôler la température a court et long terme, via une conception technique et une régulation electronique adéquate... on apprend ca a l'école d'ingénieur, pas de surprise... juste de la mise au point. pour augmenter la densité énergétique, il faut augmenter d'une part la disponibilité des réactifs (nickel et hydrogène atomique) et d'autre par les site actifs. Les travaux récents ont donné les pistes pour tout ca. d'un coté il faut utiliser des nano-poudres. de l'autre il faut trouver des catalyseurs qui brisent H2... le nickel a haute température sais le faire, et il y a d'autres produits... le travail des ingénieurs sera de lire la documentation scientifiques sur ce genre de produit, et de faire des tests à la Edison (on teste tout, on regarde ce qui marche). en plus Celani montre que son réacteur obtient à 900C avec un poudre plus complexe (CuZrNi) une densité energétique supérieure a ce que Defkalion et rossi avancent... dont le catalyseur n'est pas vraiment une nécessité, ou alors c'est justement l'alliage ZrCuNi qui est le catalyseur... comme le disait Celani , c'est le passage en phase gazeuse qui a tout changé... le reste, e-cat, Hyperion, est inévitable, prévisible et logique... c'est plus dur de lancer des fusées que de stabiliser un réacteur LENR. La conférence du CERN par Celani est assez claire.
la fusion froide, dans sa version gaz chaud Nickel-Hydrogène, marche avec des niveau de puissance important.

quoi qu’il arrive, avec le travail sérieux et prévisible d’ingénieurs, on pourra en faire une source d’énergie.

Rossi me laisse plain de doute, mais au fond je sui certains qu’il a un truc, mais qu’il bavarde et bricole trop. Je pense au vu de ses récentes réactions qu’il a un client/investisseur qui l’a recadré et lui a adjoint de bons ingénieurs.

quand a Defkalion ils ont suivi le même raisonnement que moi.

même avec un COP très faible, les réacteurs qui fonctionne avec une source de chaleur comme activateur (et non une electrolyse),peuvent être améliorés avec des méthodes habituelles.
il suffit d’isoler ce réacteur pour qu’il recycle la chaleur produite, monte en température suffisemment.
Evidemment la réaction peut faire trop monter la température, mais il y a des méthodes pour contrôler la température a court et long terme, via une conception technique et une régulation electronique adéquate… on apprend ca a l’école d’ingénieur, pas de surprise… juste de la mise au point.

pour augmenter la densité énergétique, il faut augmenter d’une part la disponibilité des réactifs (nickel et hydrogène atomique) et d’autre par les site actifs.
Les travaux récents ont donné les pistes pour tout ca.
d’un coté il faut utiliser des nano-poudres.
de l’autre il faut trouver des catalyseurs qui brisent H2…
le nickel a haute température sais le faire, et il y a d’autres produits…
le travail des ingénieurs sera de lire la documentation scientifiques sur ce genre de produit, et de faire des tests à la Edison (on teste tout, on regarde ce qui marche).
en plus Celani montre que son réacteur obtient à 900C avec un poudre plus complexe (CuZrNi) une densité energétique supérieure a ce que Defkalion et rossi avancent… dont le catalyseur n’est pas vraiment une nécessité, ou alors c’est justement l’alliage ZrCuNi qui est le catalyseur…

comme le disait Celani , c’est le passage en phase gazeuse qui a tout changé…
le reste, e-cat, Hyperion, est inévitable, prévisible et logique…

c’est plus dur de lancer des fusées que de stabiliser un réacteur LENR.

]]>