« Une lettre qui devait rester privée a circulé et a été instrumentalisée« . C’est la justification que le prof. Giancarlo Ruocco, Directeur du Département de Physique de l’Université La Sapienza de Rome, a fournie pour annuler le séminaire du prof. Celani et du prof. Srivastava sur les LENR qui aurait du se tenir aujourd’hui, jeudi 26 avril 2012.

Cette indiscrétion a fait le tour des Facultés de Physique et des laboratoires de l’INFN mais également de nombreux sites web qui s’occupent de réaction à faible énergie. Le prof. Y. Srivastava (Université de Pérouse et INFN) aurait été censuré en raison de certaines phrases qui ont été exprimées au cours d’un échange d’e-mail privé, mais que son interlocuteur a bien pensé de diffuser parmi ses amis. Bien évidemment ces rumeurs ont atteint ensuite les sommets du Département de Physique ainsi que ceux de la Section INFN de l’Université La Sapienza de Rome. La décision donc d’annuler ce séminaire  sur les LENR aurait été prise par le prof. Giancarlo Ruocco, Directeur du Département de Physique de la prestigieuse Université romaine, La Sapienza.

Mais, comme le notent certains blogueurs qui suivent de très près les vicissitudes liées aux expérimentations et aux résultats sur la fusion froide, et encore plus à présent, cette  étrange mésaventure (provoquée ou non qu’elle soit), il est curieux de voir qu’un séminaire qui serait passé totalement en sourdine il y a de cela ne seraient-ce que quelques mois, suscitent enrevanche aujourd’hui un tel remue-ménage !! Certaines réactions ne se sont pas faites attendre, surtout en ce qui concerne les détracteurs de la fusion froide. Certains éminents professeurs, qui se croient tout puissant, ont manifesté des réactions à la limite de l’hystérisme. N’ayant rien de mieux ou de plus constructif à faire, ils ont bondi sur cette « belle » occasion et se sont empressés de mettre des bâtons entre les roues de leurs collègues, de ces collègues qui, quant à eux, ont une mentalité plus ouverte que la leur.

Cependant, de leur côté, les prof. Celani et Srivastava ont remercié néanmoins leurs détracteurs pour cette grosse publicité (gratuite) que leurs critiques ont fait de ce séminaire sur les LENR.

Quoiqu’il en soit, espérons que, vus l’intérêt et l’énorme potentiel qui réside désormais dans toutesces manifestions divulgant jour après jour l’état de l’art de la fusion froide, que ces voix qui courent soient infondées et que le Département de Physique de La Sapienza programme à nouveau ce séminaire sur les LENR. Cela, afin de démontrer que l’esprit qui sous-tend toute démarche scientifique doit être avant tout un esprit ouvert et demeurer disponible à la confrontation quotidienne ainsi qu’au renouvèlement…