Sur le blog fusionfroide.ch nous avions publié récemment un post concernant la découverte qu’aurait fait un ingénieur électrique américain dans le domaine de la fusion froide, devenant ainsi l’énième rival de poids d’Andrea Rossi, cet ingénieur est Robert Godes. Président de la société américaine, la Brillouin Energy, il travaille en collaboration avec Robert George, manager, qui s’occupe de prendre les contacts avec les autres entreprises et de trouver les financements nécessaires à leurs recherches. Cette société américaine aurait mis au point un chauffeau LENR à même de produire de la chaleur grâce à la fusion nucléaire à faible énergie contrôlée d’atomes d’hydrogène.

Dernièrement la Brillouin a fait de nouveau parler d’elle en délivrant des informations importantes concernant son produit, au cours d’une interview accordée à James Martinez de Cash Flow Radio. Le Président Robert Godes et son CEO, Robert George, affirment avoir développé un système de contrôle qui permettrait de lancer et d’interrompre une réaction ayant lieu dans un régime constant. Ce processus serait lancé à l’aide d’une réaction endothermique (qui absorbe de la chaleur) et se terminerait à l’aide d’une réaction exothermique (qui produit de la chaleur).

Durant cette interview il a été également question des brevets. La déclaration fournie par la Brillouin Enrgy a été surprenante. Selon Robert Godes et Robert George, le Bureau des Brevets américain leur aurait dit ne pas être encore en mesure de pouvoir accorder des brevets dans le domaine de la fusion froide !! si telle est la situation réelle, alors toutes les déclarations d’Andrea Rossi seraient remises en question…

Bien que Godes estime que ni l’ingénieur italien Andrea Rossi ni la société grecque, la Defkalion Green Technologies, soient réellement proches de la commercialisation de leur produit révolutionnaire, respectivement l’E-cat et l’Hypérion, il leur souhaite néanmoins tout le succès qu’ils méritent afin de donner finalement crédit à la fusion froide.

De leur côté, Francesco Celani, professeur de physique à l’Université de Bologne, et Yogendra Srivastava, professeur de physique à l’Université de Pérouse, ont remporté un succès retentissant à l’occasion du colloque au CERN de Genève qui a eu lieu le 22 mars dernier. Espérons à présent que, suite à l’annulation de la conférence sur les LENR, qui aurait dû se tenir le 26 avril dernier à  l’Université La Sapienza de Rome, et grâce à la pétition qui est en train de circuler en ce moment sur différents sites, blogs et forums qui traitent des LENR, celle-ci sera nouvellement programmée dans les plus brefs délais…

Vous pouvez consulter cette interview dans sa version intégrale sur le site: Coldfusionnow.org