Fusion Froide

énergie avec la Fusion Froide !

Affichage des articles dans Ampenergo

L’émission tv italienne Voyager transmise sur la chaîne nationale Raidue le 19 mars dernier a finalement ouvert ses portes au thème de la fusion froide (LENR). Bien qu’elle n’est apporté rien de neuf pour ceux qui suivent de près l’affaire E-cat de Rossi et Focardi, elle a néanmoins dévoilé au grand public les recherches qui ont été faites par le passé et celles actuelles ainsi que les nouvelles perspectives qui s’offrent au monde entier dans le domaine de la fusion nucléaire à faible énergie.
Malgré la présence de forces contraires à la réalisation d’abondantes sources d’énergie propre et le silence des médias, une grande liberté d’information réssit en revanche à circuler via internet.
L’accent (même si trop mince) a été mis sur le silence de l’Accademia qui niait l’évidence expérimentale du phénomène de la fusion froide en se basant sur l’absence d’une théorie formelle apte à décrire ce phénomène. Pourtant, lorsque l’homme découvrit le feu il n’en fournit aucune explication… mais il a construit la civilisation. Lorsque Marconi inventa le télégraphe sans fil, même chose. Rappelons que Marconi tout comme Andrea Rossi sont originaires de Bologne….serait-elle donc le berceau des grands inventeurs ??

Le célèbre contrat d’un demi million d’euros entre l’Université de Bologne et Andrea Rossi a été officiellement résilié. Mais l’université fera quand même les tests sur l’E-cat, gratuitement.
Tout débute avec un article publié sur le New Energy Times, dans lequel Steven Krivit reportait le fait que la fondation bolognaise, Alma Mater, avait officiellement déchiré le contrat signé les mois derniers à cause des retards de la part de Rossi, qui, semblerait-il, n’aurait pas encore payé la somme convenue pour débuter les tests. C’est le professeur Dario Braga, directeur du Département de Physique de l’université de Bologne, qui en a informé Krivit. Le contrat a cessé le 15 janvier et il a été annulé par l’Université. Il n’y a plus eu aucun rapport entre l’université et Rossi ou sa société.

L’énergie durable pour tous, c’est à travers cette résolution que l’ONU a proclamé l’année 2012 Année internationale de l’énergie durable pour tous.

L’énergie est le poumon de la société, elle concentre à elle seule les réflexions essentielles de notre société, à la fois économiques mais aussi sociales. L’ONU a donc inscrit cette nouvelle année 2012 pour l’accès de services énergétiques propres, efficaces, abordables et fiables à tous. Indispensable afin d’assurer la prospérité mondiale.

L’ENSCM (Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier) en partenariat avec CERNTEA (Centre Européen pour la Recherche et le développement des Nouvelles  Technologies Energétiques Alternatives, www.cerntea.eu, cerntea@gmail.com) ont organisé le 14 Avril 2010 à Montpellier une conférence exceptionnelle intitulée : « La Fusion Froide 21 ans après« .
L’Association CERNTEA a pour objectif la sensibilisation, la promotion et l’étude de nouvelles technologies énergétiques non-polluantes pour un développement durable.
Cette conférence exceptionnellevisait l’analyse des derniers travaux et annonces importantes faites sur la fusion à faible énergie (LENR). Parmi les participants, un conférencier de renom était M. Jean-Paul BIBERIAN, Ingénieur en physique nucléaire et électronique, docteur-ingénieur et docteur ès science, Maître de conférences, Faculté des sciences de Luminy de Marseille. (http://www.jeanpaulbiberian.net/).
Cette conférence tire son nom des expérimentations effectuées 21 ans auparavant, et plus précisément le 23 mars 1989, par Pons et Fleischmann. Ils annonçaient la découverte d’un nouveau phénomène: les réactions nucléaires à basse énergie. Pendant les 21 années qui se sont écoulées jusqu’au jour de cette conférence, des dizaines de chercheurs dans le monde ont reproduit ce phénomène. Des expériences similaires ou très différentes ont montré qu’un mécanisme inconnu jusque-là permettait de produire des réactions nucléaires dans des milieux condensés chargés en hydrogène ou deutérium. Cette conférence a analysé aussi bien les résultats les plus spectaculaires dans ce domaine dans le monde et en France que les différentes théories développées pour expliquer ces mécanismes. Afin d’obtenir davantage de renseignements, la personne à contacter était: Thibaut Jarrosson, thibaut.jarrosson@enscm.fr

 

 

 

 

 

 

La société grecque Defkalion, suite à la rupture du contrat avec l’Ing. Rossi concernant la production de son catalyseur d’énergie « E-cat », affirme avoir réussi à construire un réacteur fonctionnel contrairement à  l’E-cat de Rossi qui n’en serait encore qu’au stade de prototype.
La société Defkalion se dit être prête à commercialiser une unité pilote d’un mégawatt, obtenue par assemblage d’unités de co-génération de base, qui devrait être inaugurée fin 2011 et produite dès 2012. Elle sera utilisée pour couvrir partiellement les besoins énergétiques de l’usine. Le réacteur essentiellement constitué de Nickel pulvérulent et d’un catalyseur (secret non révélé) est alimenté sous pression par de l’hydrogène. La chaleur produite est recueillie par un circuit secondaire et actuellement elle est de 6 à 30 fois plus élevée que la quantité d’énergie consommée lors de son fonctionnement.

 

Il s’avère quasiment impossible d’évaluer à quel stade de développement le catalyseur d’énergie le E-Cat d’Andrea Rossi, se trouve ces temps derniers. On se souvient qu’Andrea Rossi a fait sensation au début de l’année en effectuant des démonstrations répétées à l’Université de Bologne en prouvant qu’il était possible de dégager de l’énergie thermique avec la fusion froide grâce à son invention.

Toutefois, certains ont émis des doutes sur la façon dont les mesures ont été calculées ( voir la critique de Steven Krivit dans ce blog) et Rossi a refusé de s’expliquer là dessus, voulant à tout prix garder la main mise sur son processus d’élaboration. Ce qui est somme toute fort compréhensible.

Communiqué de presse d’Andrea Rossi.  

La srl Energia Fonti Alternative annonce que l’accord passé pour la commercialisation de l’E-Cat d’Andrea Rossi par la société Praxen Defkalion Technologie LDT verte a été rompu, et que par conséquent, le contrat de licence ainsi que le transfert de technologie ne s’applique plus aux deux parties.

Toutes les relations d’affaires avec Praxen, la société basée à Chypre qui possède la société grecque Defkalion Green Technologies SA, ont été annulé. En conséquence de quoi, cette dernière ne peut prétendre en aucune manière exploiter ou produire l’E-Cat d’Andrea Rossi.